Acquisition d’un tableau de Gainsborough par un musée hollandais

Thomas Gainsborough (1727-1788)
vers 1745-1746
Huile sur toile - 26,5 x 21 cm
Enschede, The Rijksmuseum Twenthe
Photo : Rijksmuseum Twenthe
Voir l´image dans sa page

21/6/11 – Acquisition – Twenthe, Rijksmuseum – Imitant l’initiative du Louvre pour l’acquisition des Trois Grâces de Cranach (voir l’article), le Rijksmuseum Twenthe [1] a lancé une campagne d’appel aux dons pour financer l’achat d’une œuvre de jeunesse de Thomas Gainsborough, Paysage boisé avec un berger au repos, réalisée vers 1746. Elle fut acquise directement auprès du peintre, en 1768, par son grand ami Joshua Kirby, président de la Society of Artists ; la toile resta dans la famille jusqu’en 1860, date à laquelle elle fut vendue chez Christie’s. Elle est aujourd’hui proposée par la galerie Richard Green pour 378 000 €.
L’ambition prudente du Rijksmuseum Twenthe était de collecter 10% de la somme auprès de particuliers entre le 1er mai et le 31 juillet 2011. Les espérances sont largement dépassées puisque 60 000 € ont déjà été réunis, dont 25 000 € apportés par l’association des Amis du musée. Le reste de la somme sera financé par la VSB Fund, la Mondriaan Foundation et la Rembrandt BankGiroLoterij Purchase Fund (qui s’étaient engagées dès le départ à assurer 90% du coût total de la vente) ; une partie de l’argent en surplus sera peut-être utilisé pour rénover la salle du musée où sera présenté le tableau.
On peut s’étonner de l’acquisition d’une peinture anglaise par le Rijksmuseum Twenthe dont le fonds XVIIIe comporte essentiellement des toiles de maîtres néerlandais comme Cornelis Troost ou Jacob de Wit. L’intégration de cette œuvre de Gainsborough a, selon le musée, pour but de montrer que l’artiste regardait les paysagistes hollandais du XVIIe siècle. Le tableau sera ainsi exposé à partir du 3 septembre aux côtés d’œuvres de Jacob van Ruisdael et de Meindert Hobbema. L’institution souhaite illustrer ainsi les influences et les relations artistiques entre l’Angleterre et les Pays-Bas au XVIIIe siècle.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.