Acquisitions récentes du musée de Cluny

1 1 commentaire

20/2/19 - Acquisitions - Paris, Musée de Cluny - La refonte du parcours des collections permanentes du musée de Cluny entreprise en 2016 doit se poursuivre jusqu’à fin 2020. Le musée présente de façon temporaire jusqu’à cette date les « Trésors » de ses collections, chefs d’oeuvre et acquisitions récentes. Si nous avions déjà annoncé la Vierge à l’enfant de Jean Hey (voir la brève du 27/3/17) et le coffret à décor d’estampes (voir la brève du 1/7/17) acquis en 2017, nous n’avions pas encore mentionné un coffret en ivoire et un Christ en croix limousin acquis eux aussi récemment.


1. Italie du Sud (?), XIIIe siècle
Coffret à décor gravé
Ivoire sur âme de bois, charnières en alliage cuivreux
8 x 25 x 18,5 cm
Paris, musée de Cluny
Photo : Piasa
Voir l´image dans sa page
2. Italie du Sud (?), XIIIe siècle
Coffret à décor gravé, détail du médaillon central
Paris, musée de Cluny
Photo : Piasa
Voir l´image dans sa page

Le coffret en ivoire du XIIIe siècle (ill. 1) a été préempté par le musée, grâce à un financement de la fondation La Marck, pour 22 100 euros (frais inclus) lors de la vente Piasa du 15 juin 2017. De forme rectangulaire à couvercle plat, il est constitué d’un bâti en bois peint en rouge recouvert d’ivoire à décor gravé, assemblé à clous. La serrure à palâtre et moraillon est en cuivre doré, le palâtre est gravé de feuillages tandis que l’auberon a une forme en pointe de lance tout comme les huit cornières et les deux pentures. Toujours en cuivre doré, s’ajoutent deux poignées latérales et un médaillon au centre du couvercle (ill. 2) représentant un aigle sur fond rayonnant émaillé de rouge. Le couvercle, la façade, le dos et les côtés développent le même décor gravé d’oiseaux dans des cercles ceints d’une frise de motifs circulaires poinçonnés, ponctuellement réhaussé de vert, de bleu et de rouge. Sur le couvercle, deux médaillons se distinguent, ils représentent, toujours encerclés, un paon et un fauve. Ce coffret aux motifs d’inspirations islamiques est de style siculo-arabe. Il a certainement été réalisé en Italie du Sud au XIIIe siècle et vient compléter les collections méditerranéennes du musée.


3. Limoges, début du XIIIe siècle
Christ en croix
Cuivre repoussé, champlevé, émaillé et doré
Paris, musée de Cluny
Photo : RMN-GP (musée de Cluny)/Michel Urtado
Voir l´image dans sa page

Œuvre jusqu’alors inédite, le Christ en émaux de Limoges du début du XIIIe siècle (ill. 3) est entré dans les collections du musée grâce au don de Madame Gazeau. Des inscriptions à son revers - fait très rare - renseignent sur l’histoire de cet objet au XIXe siècle. Il appartenait au comte Auguste de Bastard d’Estang, militaire de carrière et collectionneur d’art médiéval, qui l’avait acquis auprès de l’archéologue et historien Alexandre du Mège. Le Christ en cuivre repoussé comme la croix sur laquelle il est fixé sont ornés d’émaux champlevés typiques des productions des ateliers limousins dont le musée de Cluny conserve de nombreux exemples. Plus rare est le choix de représenter le Christ habillé et non simplement paré d’un linge autour des hanches. Une dalmatique bleu vif aux plis figurés et ornée de motifs ciselés sur le col, la ceinture et la partie basse, recouvre une longue tunique verte à pois rouge visible en partie basse. Des perles d’émail sont utilisées pour les yeux du Christ, les ornements de la couronne et de la boucle de ceinture. La croix développe un décor d’émaux vert, jaune, rouge et blanc sur fond bleu ceint d’une étroite frise dorée ciselée. Hormis l’auréole, il prend la forme de petits motifs géométriques ovales et circulaires. En partie haute sont représentés, le geste de bénédiction et le monogramme du Christ.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.