Annick Lemoine nommée à la tête du Musée Cognacq-Jay

2 2 commentaires
Annick Lemoine
Photo : Ministère de la Culture
Voir l´image dans sa page

17/12/18 - Nomination - Paris, Musée Cognacq-Jay - Annick Lemoine a été nommée directrice du Musée Cognacq-Jay. Docteur en histoire de l’art, celle-ci n’avait jamais auparavant travaillé dans un musée. D’abord maître de conférence à l’Université de Rennes 2, elle fut de 2009 à 2010 conseillère en charge de l’éducation artistique et culturelle au cabinet de Frédéric Mitterrand. Elle fut à l’origine, avec ce ministre, de la création du Festival de l’histoire de l’art qu’elle dirigea de 2015 à 2018 après avoir, de 2010 à 2015 été chargée du département d’histoire de l’art de la Villa Médicis.

Spécialiste de la peinture du XVIIe siècle, notamment des caravagesques français, Annick Lemoine a publié le catalogue de Nicolas Régnier chez Arthena (voir l’article) et été co-commissaire, avec Adeline Collange, de la rétrospective de cet artiste récemment organisée au Musée des Beaux-Arts de Nantes (voir l’article). Elle a, par ailleurs, été co-commissaire, avec Keith Christiansen, de l’exposition dédiée à Valentin de Boulogne organisée par le Metropolitan Museum puis par le Louvre (voir l’article), ainsi que de l’exposition Les Bas-Fonds du baroque au Petit Palais (voir l’article).
Si le Musée Cognacq-Jay est essentiellement dédié au XVIIIe siècle français, on peut remarquer qu’Annick Lemoine a également travaillé dans ce domaine puisqu’elle fut co-commissaire (avec Clémence Poivet) en 2005 d’une exposition dédiée à Greuze et à son tableau Septime-Sévère reprochant à Caracalla d’avoir cherché à le tuer (voir l’article).

Il faut espérer qu’Annick Lemoine, qui succédera à Rose-Marie Herda-Mousseaux, mènera la première action qui nous semble primordiale pour le Musée Cognacq-Jay : le débarrasser de l’aménagement (notamment les affreuses moquettes) de Christian Lacroix.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.