Avalanche de nouvelles peintures françaises pour le Met

1. Philippe de Champaigne
L’Annonciation
Huile sur panneau - 69,2 x 70,5 cm
New York, Metropolitan Museum
© Metropolitan Museum
Voir l´image dans sa page

11/4/05 - Acquisitions - New York, Metropolitan Museum of Art - Ces trois dernières années, le Met s’est enrichi d’une vingtaine de chefs-d’œuvre de notre école qui sont venus compléter des lacunes de ce fonds considéré comme la collection française la plus importante hors de France. En qualité et en diversité, puisque les artistes classiques et les phares de l’Impressionnisme y sont représentés à part égale avec des artistes académiques (Cabanel, Cot, Henri Regnault …), que des œuvres-clefs des plus grands maîtres côtoient des tableaux d’historiens d’art. Jacob Bean et Lawrence Turcic avaient initié cette politique d’achats, dans les années 1970-1980, en choisissant des artistes moins attendus comme Doyen, Flandrin, Pils… Gary Tinterow est désormais en charge du département allant du XIXe au XXIe siècle. Un programme de réorganisation et de rénovation complète du département de peintures a été lancé en 2004.

De Philippe de Champaigne, le Met ne possédait qu’un Portrait d’Homme assez banal. Une exceptionnelle Annonciation (ill.1), commande d’Anne d’Autriche pour le Palais Royal en 1644 et à l’historique prestigieux [1], a été acquise en 2004. On connaît de ce cycle marial, oublié pendant longtemps et mieux étudié depuis dix ans, cinq autres tableaux : le Mariage de la Vierge de Champaigne (Londres, Wallace Collection), la Circoncision et la Fuite en Egypte de Bourdon (tous deux au Louvre) et l’Assomption de la Vierge de Vouet (Reims). La composition classique et la lumière égale, caractéristiques de la peinture parisienne vers 1630-1640, l’apparente, en format réduit, à trois autres Annonciations de l’artiste, de compositions légèrement différentes à chaque fois, au musée de Caen (vers 1633), à l’église paroissiale de Montrésor (1636), et à la Wallace Collection de Londres (1645). Enfin, le musée de Lille a récemment acheté une Naissance de la Vierge de Jacques Stella (voir brève du 4/6/04)

2. Jean-Baptiste Perroneau
Portrait d’’Olivier Journu, 1756
Pastel - 58 x 47 cm
New York, Metropolitan Museum of Art
© Sotheby’s
Voir l´image dans sa page

Jusqu’ici absent des collections, Nicolas Lancret y figurera désormais par deux scènes tirées des contes de La Fontaine, La Servante justifiée et Les Oies du frère Philippe, de très petits formats raffinés peints sur cuivre (27,9 x 35,6 cm et 27,3 x 35,2 cm) . Deux pastels du XVIIIe siècle de premier plan ont aussi été obtenus : Le Portrait de Jean Charles Garnier d’Isle par Maurice Quentin La Tour [2] et celui d’Olivier Journu par Jean-Baptiste Perronneau [3] (ill. 2).

Pour le XIXe siècle, signalons les acquisitions suivantes :

3. Antoine-Jean Gros
Portrait de François Gérard, 1790
Huile sur toile - 56,2 x 47,3 cm
New York, Metropolitan Museum of Art
© Metropolitan Museum
Voir l´image dans sa page
4. François Gérard
Portrait de Madame Charles-Maurice
de Talleyrand-Périgord
, vers 1808
Huile sur toile - 225,7 x 164,8 cm
New York, Metropolitan Museum of Art
© Sotheby’s
Voir l´image dans sa page

- Baron Antoine-Jean Gros, Portrait de François-Pascal-Simon Gérard (ill. 3) dit le Baron Gérard, 1790, don de Mrs. Charles Wrightsman, en 2002.

- Baron François Gérard, Portrait de Madame Charles-Maurice de Talleyrand-Périgord, Princesse de Bénévent [4] (ill. 4), acquis grâce au fonds Wrightsman en 2002.

5. François-Joseph Heim
Le Sac de Jérusalem par les romains
Huile sur toile - 35,6 x 38,1 cm
New York, Metropolitan Museum of Art
© D.R.
Voir l´image dans sa page

- une esquisse de François Joseph Heim, le Sac de Jérusalem par les romains (ill. 5). Ce tableau est longtemps resté sur le marché d’art parisien avant d’être acquis en 2002. Une version identique, légèrement plus petite, est conservée au Louvre.

6. Théodore Chassériau
Portrait de la Comtesse de La Tour-Maubourg, 1841
Huile sur toile - 132 x 94,5 cm
New York, Metropolitan Museum of Art
© Sotheby’s
Voir l´image dans sa page

- le Portrait de la Comtesse de La Tour-Maubourg par Théodore Chasseriau (ill. 6), acquis chez Sotheby’s Paris le 27 juin 2002. Peint à Rome à la fin de l’année 1840 alors que l’artiste n’avait que vingt-et-un ans, il fut présenté au Salon de 1841 en même temps que le célèbre Portrait de Lacordaire du musée du Louvre. On trouvera sur le site de Sotheby’s une notice très complète sur ce tableau.

7. Jean-François Millet
Fuite sous l’orage, 1845
Huile sur toile - 46,4 x 38,1 cm
New York, Metropolitan Museum of Art
© Metropolitan Museum
Voir l´image dans sa page

- la Fuite sous l’orage (ill. 7) de Jean-François Millet, une petite toile datée vers 1845 et donnée par Sarina Tang and Peter M. Woods en 2002.

- un petit paysage synthétique, Extérieur d’un village, par Edmond Aman-Jean, vers 1880, très tôt dans sa carrière, lorsqu’il était un proche de Seurat.

Dans la famille Whitney, collectionner est une seconde nature. Wheloock Whitney III a découvert, il y a trente ans, les huiles sur papier de paysages exécutées sur le motif dans la première moitié du XIXe siècle et les esquisses de peintures d’histoire des petits maîtres néo-classiques et romantiques (l’un de ses musées préférés est le musée Magnin....). En 2003, il a donné, sous réserve d’usufruit [5], une dizaine de ces études, complétant ainsi des achats dans le même esprit faits récemment par le musée (Edouard Bertin, Michallon, Bonnington ).

8. Alexandre-Hyacinthe Dunouy
Le Palais Royal et le port à Naples, vers 1780
Huile sur papier marouflé sur toile - 21,2 x 29,2 cm
New York, Metropolitan Museum of Art
© Metropolitan Museum
Voir l´image dans sa page

- Alexandre-Hyacinthe Dunouy (1757–1841), Le Palais Royal et le port à Naples (ill. 8 ; acquis par Whitney sur le marché d’art parisien en 1990).

9. Simon Denis
Etude de nuages, vers 1800
Huile sur papier - 22,5 x 25,7 cm
New York, Metropolitan Museum of Art
© Metropolitan Museum
Voir l´image dans sa page

- Simon-Joseph-Alexander-Clément Denis (1755–1813), Étude de nuages (ill. 9) vers 1800, huile sur papier, 22,5 x 25,7 cm (acquis par Whitney sur le marché d’art anglais en 1987).

- Jean-Victor Bertin (1767–1842) Paysage animé, huile sur bois, 36,8 x 47,5 cm (acquis par Whitney à la vente Bohnams du 2 décembre 1974 pour 699 £).

10. Paul Flandrin
Vue de la Villa Torlonia à Frascati, au crépuscule
Huile sur papier - 22,5 x 30,2 cm
New York, Metropolitan Museum of Art
© Metropolitan Museum
Voir l´image dans sa page

- Paul Flandrin (1811–1902), Vue de la Villa Torlonia à Frascati, au crépuscule (ill. 10 ; don de l’artiste à Eugène André Oudiné, acquis par Whitney sur le marché d’art new-yorkais en 1995).

- Jean-François Robert (1778–1855), La Tombe de Virgile à Naples, 1805 huile sur papier marouflé sur toile, 33 x 27 cm , (acquis par Whitney chez James Mackinnon en 2000).

- Attribué à Lancelot-Théodore Turpin de Crissé (1782–1859), Vue du Temple de Vesta à Tivoli, huile sur papier marouflé sur toile, 33 x 27 cm , (acquis par Whitney à la vente Bohnams du 19 janvier 1978).

- Attribué à Achille-Etna Michallon (1796–1822), Paysage avec un berger, 1821, huile sur toile, 32 x 40,6 cm, (Société des Amis des Arts, Paris, en 1821 ; vente Pierre Cornette de Saint-Cyr, Paris, en1987 ; acquis par Whitney).

- Jean Charles Joseph Rémond (1795–1875), Vue depuis le Palatin, Rome, 1821–25, huile sur papier marouflé sur toile, 32,4 x 27 cm , (acquis par Whitney sur le marché d’art parisien en 1981).

- André Giroux (1801–1879), Aqueduc en ruine, vers 1825-1830, huile sur papier marouflé sur toile, 16,5 x 21,6 cm, (atelier de l’artiste ; vente Giroux à l’Hôtel Drouot, Paris, le 27 avril 1970 ; Hazlitt, Gooden & Fox, London ; John Gere, Londres ; Hazlitt, Gooden & Fox, John Goelet ; acquis par Whitney en 1992).

- Adrien Dauzats (1804–1868), La Giralda de Séville ,vue des toits, vers 1836, huile sur papier marouflé sur toile, 206 x 30,2 cm (acquise par Whitney à la vente Christie’s Londres, le 9 avril 1976 pour 400 £).

11. Louis-Vincent-Léon Pallière
Flagellation du Christ, 1816-1817
Huile sur toile - 45,7 x 30,5 cm
New York, Metropolitan Museum of Art
© Metropolitan Museum
Voir l´image dans sa page

- Louis-Vincent-Léon Pallière (1787–1820), La Flagellation du Christ (ill. 11), vente Sotheby’s Monaco le 6 décembre 1987 (comme Henri-Joseph de Forestier).

- Vers 1830, Scène de la Révolution française, Huile sur toile, 29,2 x 59,7 cm - fragment -, (collection écossaise, acquis par Whitney en 1977).

12. Henri Lehmann
Etude de femme nue, 1840
Huile sur toile - 35,5 x 22,3 cm
New York, Metropolitan Museum of Art
© Metropolitan Museum
Voir l´image dans sa page

- Charles-Ernest-Rodolphe-Henri Lehmann (1814–1882), Etude de femme nue (ill. 12), signée et datée « Rome 1840 », dédicacée à Chassériau (acquise par Whitney sur le marché d’art en 1984).

Rappelons l’acquisition en 2004 par le Metropolitan Museum de la Vierge à l’enfant de Duccio, voir la brève du 10/11/04. Par ailleurs, de nombreuses œuvres d’autres écoles, acquises depuis 2001, ont été inclues dans la base acquisition.
Enfin, - véritable musée à l’intérieur du musée - les dizaines de chefs-d’œuvre des plus grands noms de l’Impressionnisme au début du XXe siècle, donnés par Walter et Léonore Annenberg sous réserve d’usufruit à la fin des années 1990, sont entrés définitivement en 2002.

Site du Metropolitan Museum

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.