Chambord préempte des coupes de surtouts du maréchal de Saxe

1. Paire de coupes en, vers 1743-1750
issues du surtout de dessert du maréchal de Saxe
au château de Chambord
Bronze doré - 14,5 x 19,5 cm
Chambord, château
Photo : Sotheby’s
Voir l´image dans sa page

24/03/15 – Acquisitions – Chambord, château – Chambord ne fut habité de façon permanente qu’au XVIIIe siècle, lorsque Louis XV, après y avoir logé, entre 1730 et 1733, son beau-père Stanislas Leszczynski alors en exil, offrit le château à Maurice de Saxe – fils naturel de l’Électeur Auguste II et de la comtesse Aurore de Königsmarck – en récompense de ses bons et loyaux services, et notamment de la victoire de Fontenoy en 1745. Le maréchal de Saxe aménagea et meubla les lieux – quelque peu délabrés et froids - avec un certain goût pour le faste, et y vécut jusqu’à sa mort entouré de sa cour et de son régiment de cavalerie, les Uhlans.

À la Révolution, le château fut pillé et les meubles vendus. Néanmoins, l’inventaire après décès du maréchal, dressé le 30 novembre 1750, permet de connaître la manière dont étaient agencées les différentes salles, rendant possible une restitution. L’exposition « Mes Rêveries, le Maréchal de Saxe à Chambord » [1] détaillait cette période du château. Un fauteuil de bureau et une chaise percée ont été acquis 2011 tandis que l’un des poêles en faïence a été restauré et remonté. En outre, depuis le 20 janvier 2014, une convention de prêts et de partenariat entre le Mobilier national et le Domaine de Chambord a été signée afin de remeubler le château de manière cohérente.

Plus récemment, deux coupes en bronze doré aux armes du maréchal de Saxe ont été préemptées lors de la vente Dillée organisée par Sotheby’s le 18 mars à Paris, adjugées 68 750 euros (ill. 1 et 2). Chacune d’elles faisait partie d’un « surtout de dessert composé d’un plateau, de sa pièce du milieu de forme carrée à pans cassés, et de huit autres pièces rondes dont quatre moyennes et quatre petites, les premières godronnées et les autres ciselées, le tout de cuivre doré prisé ensemble quatre cent livres ». L’inventaire après décès signale dix surtouts, l’un en argent, un autre en bronze argenté et les huit restants en bronze doré, tous conservés dans une boîte en cuir. Les coupes préemptées sont les pièces de milieu ornant le centre de chaque surtout.


2. Détail d’une des coupes préemptées
Les armes du maréchal de Saxe
Chambord, château
Photo : Sotheby’s
Voir l´image dans sa page
3. Surtout du Marécahl de Saxe
pour le château de Chambord
vendu chez Sotheby’s à Londres, le 12 décembre 2001
Photo : Sotheby’s
Voir l´image dans sa page

Dans la mesure où le bâton de maréchal est visible sur chacune d’elles, on peut en conclure qu’elles ont été réalisées entre 1743 - après que Maurice de Saxe reçut le titre de maréchal de France - et 1750, année de sa mort. Mais, comme le souligne Luc Forlivesi, leur style est loin du goût rocaille pourtant en vogue dans les années 1745-1750 et correspond davantage à la fin du règne de Louis XIV ou des années de la Régence. De forme carrée à pans coupés, ciselées de godrons et ornées de masques de faunes, elles sont soutenues chacune par quatre pieds en console, sommés de têtes de béliers. Le socle est aux armes du Maréchal et décoré d’une frise de feuilles d’eau. Le plateau intérieur a été remplacé par des marbres. On ne connaît pas le concepteur de ces surtouts qui sont tous dispersés aujourd’hui. Sotheby’s en présenta des éléments dans une vente à Londres le 12 décembre 2001 (ill. 3) qui donnent une idée de l’ensemble avec la boites en cuir et les pièces rondes qui sont cependant trop nombreuses et appartiennent probablement à plusieurs surtouts.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.