Claire Bessède nommée directrice du musée national Eugène Delacroix

Claire Bessède
© Pascal Sacleux, 2019
Voir l´image dans sa page

23/5/19 - Nomination - Paris, Musée national Eugène Delacroix - Claire Bessède quitte le musée national Jean-Jacques Henner où elle était conservateur en chef du patrimoine pour prendre la tête du musée national Eugène Delacroix - rattaché au Louvre depuis 2004 - à partir du 5 juin prochain. Elle succède à Dominique de Font-Réaulx qui dirigea l’établissement de janvier 2014 à novembre 2018, date à laquelle elle fut nommée directrice de la médiation et de la programmation culturelle du musée du Louvre par Jean-Luc Martinez. Le poste était resté vacant depuis.

D’abord diplômée de l’Institut d’Études politiques de Paris, elle devient attachée d’administration au ministère de l’Économie, des Finances et de l’Industrie en 1996. Sa carrière de conservateur débute dix ans plus tard lorsque, diplômée de l’École du Louvre et de l’Institut national du Patrimoine, elle rejoint le ministère de la Culture en tant que conservateur au département des publics de la Direction des musées de France. Elle occupe parallèlement un poste de conservateur au musée Jean-Jacques Henner qu’elle quitte en 2010 pour la sous-direction de la politique des musées du Service des musées de France (ex Direction des musées de France). Elle retrouve le musée Henner en mai 2015 où elle prend part au chantier de rénovation et au nouvel accrochage dévoilés en mai 2016. Elle a depuis assuré le commissariat de nombreuses expositions-dossier autour du fonds d’arts graphiques Jean-Jacques Henner et celui de l’exposition tout juste achevée Roux ! de Jean-Jacques Henner à Sonia Rykiel. Ses expositions hors les murs sont plus rares et plus anciennes. Nous citerons Puvis de Chavannes. Une voie singulière au siècle de l’Impressionnisme au musée de Picardie d’Amiens en 2005-2006 et Face à l’impressionnisme, Jean-Jacques Henner, le dernier des Romantiques au musée de la Vie romantique en 2007-2008.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.