Début d’incendie à l’Hôtel de Ville de Rouen : à nouveau les travaux en cause

1 1 commentaire

22/6/19 - Patrimoine - Rouen, Hôtel de Ville - Hier vendredi 21 juin, vers 13 h, un important dégagement de fumée est apparu sur les toits de l’hôtel de ville de Rouen, nécessitant l’intervention rapide des pompiers qui ont constaté un début d’incendie et ont pu heureusement le maîtriser. La mairie est installée dans l’ancienne abbaye Saint-Ouen qui, malgré de nombreuses destructions (un incendie en 1926 et surtout les destructions de la Seconde guerre mondiale) est un bâtiment du XVIIIe siècle dont la façade et la toiture sont inscrites monument historique.


L’Hôtel de Ville de Rouen
Photo : Stefi123 (CC BY-SA 3.0)
Voir l´image dans sa page

La mairie de Rouen a indiqué à la presse que « des travaux sont actuellement en cours au niveau de la toiture de l’édifice », mais « sans toutefois faire de lien entre ceux-ci et le sinistre » (voir cet article d’actu.fr). Une nouvelle fois, par une coïncidence insigne, un départ de feu sur monument historique surviendrait au moment de travaux, et cela n’aurait aucun rapport. En réalité, selon nos sources, le feu est dû aux travaux, et plus précisément à un point chaud, soit une situation dangereuse et souvent mal maîtrisée qui est à l’origine d’un grand nombre d’incendie de ce type. Heureusement, l’intervention des pompiers a pu cette fois interrompre le sinistre à temps.

On se demande néanmoins, plus de deux mois après le drame de Notre-Dame, ce qui a pu évoluer dans la législation française à ce propos. La réponse est simple. Rien. Et d’autres drames, que l’on pourrait pourtant prévenir dans bien des cas, sont évidemment inévitables.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.