Découverte d’un pastel de Perronneau au Musée des Beaux-Arts d’Orléans

18/6/17 - Découverte - Orléans, Musée des Beaux-Arts - Aide-toi, le ciel t’aidera. Le dicton que nous aimons citer pour les musées vertueux vient encore de se révéler exact pour Orléans. En préparant la rétrospective consacrée à Jean-Baptiste Perronneau qui vient d’ouvrir et dont nous parlerons rapidement, le musée a en effet restauré ses propres œuvres. Et quelle n’a pas été la surprise de Valérie Luquet, la restauratrice de dessins attachée au musée, de découvrir que l’un des pastels de Perronneau, le Portrait de Mme Fuet (ill. 1), exécuté sur parchemin, en recouvrait un autre sur papier bleu (ill. 2), marouflé sur toile (ill. 3).


1. Jean-Baptiste Perronneau (1715-1783)
Portait de Mme Fuet
Pastel sur parchemin - 58 x 48 cm
Orléans, Musée des Beaux-Arts
Photo : MBA d’Orléans
Voir l´image dans sa page
2. Jean-Baptiste Perronneau (1715-1783)
Portait de femme
Pastel sur papier - 58 x 48 cm
Orléans, Musée des Beaux-Arts
Photo : MBA d’Orléans
Voir l´image dans sa page

Celui-ci, un portrait de femme non identifiée, était resté inachevé et abandonné pour une raison inconnue. L’œuvre apparaît en assez bon état, à l’exception de quelques taches d’humidité qui s’explique par la nécessité de mouiller le parchemin avant de le tendre sur une toile. Elle montre l’artiste au travail, laissant voir une étape du processus de création.


3. Le Portrait de Mme Fuet tel qu’il recouvrait
l’autre pastel, inachevé
Photo : MBA d’Orléans
Voir l´image dans sa page

Il a été décidé - le temps a manqué pour le faire avant - qu’après l’exposition le Portrait de Mme Fuet serait replacé sur un fonds reprenant les teintes du pastel redécouvert. Le parchemin étant en partie transparent, il est en effet probable que Perronneau a dessiné en tenant compte des couleurs que l’on devinait en dessous.
Grâce à cette découverte, le musée s’enrichit donc d’une nouvelle acquisition, tout à fait inattendue.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.