Des dessins de Luc-Olivier Merson préemptés par la Maison Victor Hugo

26/4/19 - Acquisition - Paris, Maison Victor Hugo - Un recueil de douze dessins de Luc-Olivier Merson a été adjugé 6 000 euros et préempté par la Maison Victor Hugo lors de la vente organisée hier, 25 avril, par Alde à Paris. Ils correspondent aux planches hors texte que l’artiste conçut pour illustrer Notre-Dame de Paris dans l’édition de 1889 chez Émile Testard Edition Nationale. Ces compositions furent gravées à l’eau-forte par Adolphe-Alphonse Géry-Bichard,


Luc-Olivier Merson (1846-1920)
Illustration pour Notre Dame de Paris, avant 1889
Plume, lavis gouache sur vélin - 25,5 x 18 cm
Paris, Musée Victor Hugo
Photo : Alde
Voir l´image dans sa page
Luc-Olivier Merson (1846-1920)
Illustration pour Notre Dame de Paris, avant 1889
Plume, lavis gouache sur vélin - 25,5 x 18 cm
Paris, Musée Victor Hugo
Photo : Alde
Voir l´image dans sa page

Il s’agit de grands dessins sur vélin, reliés entre eux, réalisés à la plume et au lavis, rehaussés de gouache. Sur les douze compositions, deux furent refusées, celle pour le chapitre 5 du premier livre, « Quasimodo », et celle pour le chapitre 1 du livre XI, « Le Petit Soulier ».

Cet ensemble rejoint dans les collections une peinture de Merson, Une larme pour une goutte d’eau commandée par Paul Meurice pour l’inauguration de la Maison Victor Hugo en 1903 et qui s’inspire justement de l’une des illustrations du roman, celle pour le chapitre 4 du livre VI.

Luc Olivier Merson, peintre et illustrateur, a fait l’objet d’une exposition l’année dernière au Musée d’Arts de Nantes, et d’une autre au Musée de Rennes en 2008-2009 (voir l’article).

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.