Des nouvelles du Musée Girodet après l’inondation

Henri de Triqueti (1803-1874)
Maquettes à grandeur d’exécution du
Gisant du Duc d’Orléans, et du Génie de la France
pleurant la mort du Duc d’Orléans, 1842
Plâtre - 89 x 86,5 x 217 cm (Gisant),
52 x 167,5 x 12 cm (Génie)
Montargis, Musée Girodet
Photo : D. Rykner
Voir l´image dans sa page

4/6/16 - Inondation - Montargis, Musée Girodet - Le pompage de l’eau de la salle blindée où étaient conservées les œuvres du Musée Girodet (voir la brève du 1/6/16) s’est terminé et la première campagne de sauvetage a pu commencer aujourd’hui. L’espace était entièrement inondé ce qui signifie que les œuvres ont passé plus de deux jours sous l’eau.

Le constat, néanmoins, et même s’il faut rester prudent, est moins catastrophique que ce qu’on pourrait craindre. Plusieurs spécialistes et restaurateurs se sont portés au chevet du musée, notamment Éléonore Kissel, spécialiste de la restauration préventive et du sauvetage des œuvres en danger. Les restaurateurs ont déjà donné les premiers soins aux œuvres.
Même les personnes sur place ne peuvent pour l’instant faire de bilan précis car beaucoup d’œuvres n’ont pas encore été sorties. Mais on peut déjà dire que les plâtres de Triqueti - tout au moins ceux qui ont déjà pu être évacués - ont plutôt bien résisté à l’eau ; c’est un point qui nous paraît fondamental, ces œuvres formant un des ensembles les plus exceptionnels du musée. Les tableaux anciens qui ont été sortis et qui ont pu être traités rapidement (enlever la boue, commencer à les sécher…) sont également dans un état qui reste correct. Des œuvres seront certainement irrécupérables, mais il semble qu’on soit tout de même passée à côté du pire.

Si les œuvres du musée sont assurées de manière globale, si l’état de catastrophe naturelle devrait permettre un déblocage plus rapide des fonds, une campagne d’appel aux dons a été lancé par le musée sur la plate-forme D’Artagnan. Nous encourageons les lecteurs de La Tribune de l’Art à soutenir activement le Musée Girodet.
Il faut espérer également que le ministère de la Culture aidera la ville de manière très significative afin de restaurer au plus vite et au mieux l’ensemble de la collection.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.