Des ventes aux enchères à Paris

18/6/18 - Marché de l’art - Paris - Les deux grandes maisons de vente anglo-saxonnes organisent chacune des ventes à Paris, avant le rendez-vous bisannuel de Londres début juillet. C’est l’occasion d’admirer quelques œuvres vraiment intéressantes dont on espère que certaines trouveront prochainement leur place dans des musées.


1. Jean-Baptiste Pater (1695-1736)
Fête galante : la barque de plaisir
Huile sur toile - 74,6 x 93,7 cm
Vente Sotheby’s Paris, 21 juin 2018
Photo : Sotheby’s
Voir l´image dans sa page

Chez Sotheby’s, on remarquera au sein d’un bel ensemble de toiles françaises du XVIIIe siècle un tableau de Jean-Baptiste Pater, presque digne du meilleur Watteau (ill. 1), plusieurs toiles de Marguerite Gérard, ou encore un ravissant Hubert Robert (ill. 2).


2. Hubert Robert (1733-1808)
La promenade solitaire
Huile sur toile - 57,7 x 44,6 cm
Vente Sotheby’s Paris, 21 juin 2018
Photo : Sotheby’s
Voir l´image dans sa page

On verra aussi un groupe en terre cuite de grande taille attribué à Gaetano Gandolfi (ill. 3), à l’iconographie originale puisque l’on croit au premier regard à une Pietà, alors que la Vierge est en réalité remplacée par saint Jean. Qu’il s’agisse ou non d’une œuvre du bolonais, principalement connu comme peintre mais qui eut également une activité de statuaire, cet objet serait une belle addition aux collections d’un musée, d’autant que son estimation semble particulièrement raisonnable.


3. Attribué à Gaetano Gandolfi (1734-1802)
Le Christ et saint Jean
Terre cuite - H. 73 cm
Vente Sotheby’s Paris, 21 juin 2018
Photo : Sotheby’s
Voir l´image dans sa page
4. Jacques Edme Dumont (1761-1844)
Le général Marceau
Terre cuite - H. 49 cm
Vente Sotheby’s Paris, 21 juin 2018
Photo : Sotheby’s
Voir l´image dans sa page

La seconde session de la vente propose essentiellement des œuvres du XIXe siècle. On pourrait citer de nombreux objets : nous retiendrons encore une sculpture, un buste en terre cuite particulièrement vibrant de Jacques-Edme Dumont représentant le général Marceau (ill. 4).


5. Émile Friant (1863-1932)
La Discussion politique
Huile sur panneau - 26,3 x 34 cm
Vente Sotheby’s Paris, 21 juin 2018
Photo : Sotheby’s
Voir l´image dans sa page
6. Pierre Puvis de Chavannes (1824-1898)
Esquisse pour le Printemps : le Bain
Huile sur toile - 51,4 x 66 cm
Vente Sotheby’s Paris, 21 juin 2018
Photo : Sotheby’s
Voir l´image dans sa page

On notera aussi, outre un ensemble de peintures d’Émile Friant (ill. 5), dont on espère qu’il ne laissera pas insensible le Musée des Beaux-Arts de Nancy qui a récemment consacré une exposition à cet artiste (voir l’article), quelques œuvres symbolistes et une esquisse de Pierre Puvis de Chavannes (ill. 6) pour la partie droite de Ave Picardia Nutrix, composition qui orne l’escalier du Musée de Picardie à Amiens.


7. Attribué à Gaetano Zumbo (1656-1701)
Buste en décomposition avec des vers, vers 1656
Cire polychrome, verre - H. 42,5 cm
Vente Christie’s Paris, 19 juin 2018
Photo : Christie’s
Voir l´image dans sa page
8. Attribué à Philippe de Buyster (1595-1688)
Vierge de Pitié
Terre cuite - H. 127 x 150 x 60 cm
Vente Christie’s Paris, 19 juin 2018
Photo : Christie’s
Voir l´image dans sa page

Chez Christie’s, les peintures d’un côté, les sculptures et les objets d’art de l’autre donnent lieu à la parution de deux catalogues. Parmi ces derniers, on retiendra notamment l’extraordinaire Buste en décomposition avec des vers attribué à l’italien Gaetano Zumbo (ill. 7) qui se faisait une spécialité de ce type d’œuvres en cire montrant des scènes particulièrement macabres, faisant office de Memento Mori. Sauf erreur, aucun musée français ne conserve d’œuvre de sa main ou qui lui soit attribuable.
Parmi quelques très beaux objets d’art, on remarquera notamment une importante Chasse limousine, vers 1200. Et l’on signalera aussi une belle Pietà française en terre cuite du XVIIe siècle (ill. 8).


9. Eustache Le Sueur (1616-1655)
Une Béatitude : la Justice
Huile sur panneau - 101,6 x 46,4 cm
Vente Christie’s Paris, 20 juin 2018
Photo : Christie’s
Voir l´image dans sa page

Des tableaux anciens et XIXe, nous signalerons un panneau décoratif d’Eustache Le Sueur (ill. 9), qui ornait autrefois la chapelle de l’hôtel particulier parisien de Guillaume Brissonnet, un très beau paysage de Félix Bouhot et, surtout, un étonnant tableau d’Alfred de Dreux (ill. 10). Cet artiste parfois très sage se montre ici pleinement romantique en peignant, à l’âge de quinze ans seulement, ce qui apparaît clairement comme une espèce d’hommage à Géricault.


10. Alfred de Dreux (1810-1860)
Cheval par temps d’orage, dit aussi Mazeppa
Huile sur toile - 153 x 188,6 cm
Vente Christie’s Paris, 20 juin 2018
Photo : Christie’s
Voir l´image dans sa page

Une vente à part (mais avec le même catalogue que la peinture ancienne et du XIXe siècle) est consacrée aux peintres figuratifs du XXe siècle, soit pour l’essentiel des artistes Art déco. On y remarquera un ensemble important d’œuvres de José María Sert, peintre auquel la galerie Emeric Hahn avait récemment consacré une exposition (voir l’article), ainsi que des peintures par Emile Beaume (un très beau carton de tapisserie), Jean Despujols (un tableau qui était naguère en vente chez Hubert Duchemin - voir la brève du 14/11/17) ou encore Raphaël Delorme (ill. 11).


11. Raphaël Delorme (1890-1962)
Une Nymphe et la Naissance de Vénus
Huile sur isorel - 61 x 46,7 cm
Vente Christie’s Paris, 20 juin 2018
Photo : Christie’s
Voir l´image dans sa page
12. Alfred-Auguste Janniot (1889-1969)
Saint Hubert
Plâtre et chêne cérusé - 216,5 x 82,5 x 12,7 cm
Vente Christie’s Paris, 20 juin 2018
Photo : Christie’s
Voir l´image dans sa page

Pour la sculpture de cette époque, on notera enfin un beau bas-relief d’Alfred Janniot (ill. 12). Il est réellement dommage (et davantage encore) que le Musée national d’Art moderne ignore à ce point l’art des années 30…

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.