Deux Batoni pour Orléans

4 4 commentaires

23/5/18 - Acquisitions - Orléans, Musée des Beaux-Arts - Lors de la Tefaf 2017, la galerie Canesso présentait deux tableaux ovales de Pompeo Batoni représentant respectivement Bacchus et Cérès (ill. 1 et 2). Ceux-ci passaient alors, selon le spécialiste du peintre Edgar Peters Bowron, auteur du catalogue raisonné paru en 2016, pour des portraits allégoriques, peut-être d’un jeune couple à l’occasion de son mariage. Il n’ignorait pas pourtant l’existence d’un troisième tableau au Musée des Beaux-Arts d’Orléans de même format représentant Vulcain (ill. 3), mais sans le relier directement à ces deux œuvres pour lesquelles il avait des dimensions erronées.


1. Pompeo Batoni (1708-1787)
Bacchus (L’Automne)
Huile sur toile - 47,5 x 37,5 cm
Orléans, Musée des Beaux-Arts
Photo : Galerie Canesso
Voir l´image dans sa page
2. Pompeo Batoni (1708-1787)
Cérès (L’Été)
Huile sur toile - 47,5 x 37,5 cm
Orléans, Musée des Beaux-Arts
Photo : Galerie Canesso
Voir l´image dans sa page

En réalité, les trois tableaux ont exactement la même taille et leur confrontation avec le tableau d’Orléans organisée après la foire de Maastricht a démontré en outre leur exécution comparable, et l’existence, pour les trois, d’un cadre architectural en trompe-l’œil en partie disparu sur le Vulcain après un changement de format. Il est désormais certain qu’ils faisaient partie d’un même ensemble, sans doute réalisé vers 1770 pour être inséré dans un même décor, et représentant les quatre saisons. Seul désormais manque Le Printemps, sans doute sous la forme de Flore. Ces deux toiles ont été acquises par le Musée des Beaux-Arts d’Orléans [1], ce qui permet donc de reconstituer en grande partie cet ensemble, tout en faisant entrer dans la collection des œuvres d’un des peintres italiens les plus importants du XVIIIe siècle dont il y a peu d’exemples dans les musées français.


3. Pompeo Batoni (1708-1787)
Vulcain (L’Hiver)
Huile sur toile - 45,5 x 37 cm
Orléans, Musée des Beaux-Arts
Photo : MBA d’Orléans
Voir l´image dans sa page

Outre les trois tableaux du Louvre, et le Vulcain d’Orléans, la base Retif ne signale que cinq tableaux qui lui soient donnés de manière certaine, parmi lesquels il faut signaler, en plus de ceux de Dijon, Brest, Beauvais et Versailles une spectaculaire et récente redécouverte au Musée Fesch d’Ajaccio : un grand retable naguère donné à Domenico Corvi, L’Apparition de la Vierge à saint Joseph de Calasanz (ill. 4) rendu à Batoni en 2014 par Daniele Benati, une attribution corroborée en 2016 par Bowron qui a cité l’inventaire après décès du cardinal Fesch où l’œuvre est répertoriée sous le nom de son véritable auteur.


4.
Voir l´image dans sa page

Après un an de travaux, le Musée des Beaux-Arts poursuit son réaménagement en inaugurant vendredi prochain le parcours XVIIIe siècle, avec de nombreuses œuvres sorties des réserves. Ces trois tableaux de Batoni seront réunis dans une salle où l’on pourra également admirer deux peintures de son élève Felice Giani.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.