Deux portraits par Henry Raeburn pour les National Galleries of Scotland

24/9/18 - Acquisition - Edimbourg, National Galleries of Scotland - Deux portraits ont rejoint les National Galleries of Scotland, grâce au processus de l’acceptance in lieu, équivalent de la dation française, qui permet de payer l’impôt sur la succession avec des œuvres d’art. Les deux peintures sont du portraitiste écossais Henry Raeburn. Elles sont issues de la Forbes of Pitsligo Collection et ont été données pour payer des droits de succession de 631 600 livres.


1. Henry Raeburn (1756 - 1823)
John Stuart Hepburn Forbes, 8th Baronet of Monymusk, and of Fettercairn and Pitsligo, 1804 - 1866, vers 1809-1813
Huile sur toile - 133,9 x 108,6 cm
Edimbourg, National Galleries of Scotland
Photo : National Galleries of Scotland
Voir l´image dans sa page
2. Henry Raeburn (1756 - 1823)
William Stuart Forbes, fils aîné de Sir William Forbes of Pitsligo, 1802 - 1826, vers 1809-1813
Huile sur toile - 135.26 x 109.86 cm
Edimbourg, National Galleries of Scotland
Photo : National Galleries of Scotland
Voir l´image dans sa page

Les modèles sont les deux jeunes fils de Sir William Forbes,7th Baronet of Pitsligo, banquier et collectionneur, dont le musée conserve un portrait gravé par William James Ward, d’après George Sanders.

Raeburn a su saisir le charme de l’enfance : bien loin du portrait posé, il met en scène les garçons assis dans un paysage, chacun accompagné d’un chien différent, chacun dans une attitude différente, l’un rêveur, l’autre joueur.
Le musée possède plusieurs tableaux d’Henry Raeburn. L’un des plus célèbres montrant le révérend Robert Walkerfaisant du patin à glace avait été, on s’en souvient, réattribué à un autre peintre, Henri-Pierre Danloux (voir la brève 9/3/05), une attribution qui a d’ailleurs du mal à être acceptée par le musée qui continue à le présenter sous le nom de Raeburn.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.