La vente Jean-Jacques de Boissieu a été annulée

28/3/19 - Marché de l’art - Paris - La vente du fonds d’œuvres de Jean-Jacques de Boissieu provenant de ses descendants, que nous avions annoncée hier (voir la brève du 27/3/19), n’a finalement pas eu lieu : elle a en effet été annulée, à la suite d’une ordonnance de référé rendue cette après-midi. Il s’agit d’un différend familial entre le vendeur et ses frères. Bien que légalement propriétaire, selon la maison de vente, il était apparemment censé les prévenir s’il envisageait une vente. Cette obligation figurerait dans un codicille, mais celui-ci précéderait le testament, ce qui pourrait la rendre caduque. Ne connaissant pas l’affaire en détail, nous ne pouvons bien sûr en dire davantage. Il est certain néanmoins que le juge a préféré annuler la vente pour examiner par la suite la requête sur le fonds.


Jean-Jacques de Boissieu (1736-1810)
Le bouillon
Huile sur panneau - 21,5 x 19,5 cm
Initialement inclus dans la vente Aguttes du 28/3/19
Photo : Aguttes
Jean-Jacques de Boissieu (1736-1810)
Voir l´image dans sa page

Cette procédure va certainement durer plusieurs mois, voire davantage. C’est évidemment un coup dur pour la société de vente Aguttes qui avait fait un gros travail de promotion autour de cette vente, à commencer par l’établissement d’un catalogue qui restera, quoi qu’il en soit, une documentation intéressante sur cet artiste. Plusieurs musées étaient intéressés, et la vacation aurait certainement été un gros succès, avec à la clé un possible enrichissement des collections publiques françaises. Peut-être la vente n’est-elle que reportée ; quoi qu’il en soit la réunion de ces œuvres, visibles pendant deux jours à l’hôtel Drouot, a permis de mieux connaître l’artiste, notamment ses peintures. Nous en profitons pour illustrer cette brève du second tableau qui se trouvait dans l’ensemble.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.