Le budget du Ministère de la Culture en légère augmentation

28/9/07– Politique culturelle – Paris, Ministère de la Culture – Mercredi 26 septembre, le Ministre de la Culture présentait son projet de budget de 2008 devant la presse. Contrairement à ce que l’on pouvait craindre, celui-ci est en augmentation, et le Patrimoine est plutôt bien traité puisque les crédits de paiement seront l’an prochain augmentés de 10,1 % pour atteindre un peu plus de 979 millions d’euros.
Sur ce montant, 304 millions seront consacrés aux Monuments Historiques, une somme cependant encore bien éloignée des 350 millions que les acteurs de ce secteur estiment nécessaires. Ces chiffres doivent d’ailleurs être pris avec précaution, car il existe souvent une grosse différence entre ce qui est annoncé et ce qui est effectivement dépensé. Une mesure va dans le bon sens, puisque les sommes dépensées par les particuliers pour la conservation des objets mobiliers classés ou inscrits deviendront déductibles des revenus fonciers ou du revenu global.

Pour les musées, le budget consacré aux acquisitions, fortement réduit ces dernières années, est juste reconduit (18,6 millions d’euros), alors que le marché de l’art s’envole. Si les lois sur le mécénat permettent l’acquisition de chefs-d’œuvre majeurs par les musées nationaux, cela ne concerne que très exceptionnellement (Poussin à Lyon [1] ) les établissements de province. Beaucoup de ces derniers ont des crédits d’acquisition très insuffisant pour mener une réelle politique d’enrichissement de leurs collections.

Enfin, s’il faut se réjouir que la restauration du quadrilatère Richelieu soit enfin au programme de l’année prochaine, on peut s’interroger sur la faible somme allouée en 2008, soit 10,5 millions d’euros sur les 115,2 millions d’euros nécessaires. Les travaux n’ont que trop tardé et devraient faire l’objet d’une priorité absolue, en raison des risques courus par ce patrimoine inestimable, menacé en permanence par un court-circuit dû à une installation électriques totalement obsolète.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.