Le Judith et Holopherne vendu de la main à la main à un collectionneur privé

25/6/19 - Marché de l’art - Paris - Le tableau de Caravage (ou attribué à Caravage) dont nous avions été les premiers à parler sur ce site (voir la brève du 2/4/16) ne passera finalement pas sous le feu des enchères à Toulouse comme cela était prévu le 27 juin prochain. Dans un retournement de dernière minute, cette toile qui a tant fait couler d’encre a été finalement vendue de la main à la main à un collectionneur particulier. Selon nos informations, celui-ci devrait le déposer, d’ici un an et demi environ, dans un grand musée.


Voir l´image dans sa page

Nous ne connaissons pas le montant de la transaction. Rappelons que celui-ci, qui était estimé 120 millions par l’expert Éric Turquin, devait faire l’objet d’une mise à prix à 30 millions, prix en dessous duquel le commissaire priseur avait annoncé qu’il ne le laisserait pas partir.
Reste à savoir si l’attribution à Caravage, qui est loin de faire l’unanimité, finira par être largement admise dans les prochaines années. Rappelons que parmi les spécialistes qui y croient et qui s’expriment largement sur le site qui avait été dédié à l’œuvre et à la vente, on trouve Keith Christiansen, Nicola Spinosa, Jean-Pierre Cuzin ou encore Guillaume Kientz. A contrario, nombreux sont les spécialistes de peinture ancienne à douter. Le tableau n’a été publié qu’une fois, dans le catalogue de l’exposition Caravage qui a lieu actuellement à Naples, comme de l’entourage du Caravage. Bref, la vente de l’œuvre n’est que le début d’une histoire qui pourrait durer encore longtemps.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.