Le Musée des Augustins achète une esquisse de Baciccio

Giovanni Battista Gaulli (1639-1709)
La Conversion de saint Paul
Huile sur toile - 46,5 x 36,5 cm
Toulouse, Musée des Augustins
Photo : Galerie Canesso
Voir l´image dans sa page

12/6/06 – Acquisition – Toulouse, Musée des Augustins – Le Musée de Toulouse vient d’acquérir, de la galerie Canesso à Paris, une jolie esquisse de Giovanni Battista Gaulli dit Baciccio. Cette Conversion de saint Paul (ill.) est préparatoire à un tableau conservé dans l’église San Paolo à Fiastra (Macerata). Dans la notice qu’elle consacre à ce tableau dans le catalogue édité par cette galerie Artistes gênois du XVIIe siècle (2005) , Véronique Damian souligne la parenté avec le tableau de Ludovico Carracci de la Pinacoteca Nazionale de Bologne. Elle rappelle également l’influence visible du Bernin dont on sait que Baciccio est souvent considéré comme l’alter ego en peinture. La touche fluide de l’artiste, reconnaissable entre toutes, donne une grande légèreté à ce bozzetto.
La galerie Canesso avait présenté quatre tableaux de Gaulli dans ce même catalogue. Le Baptême du Christ avait été acquis par un musée français, celui de Caen, tandis que le grand modello pour le plafond du Gesù était acheté par Princeton (voirbrève du 15/4/05). Toulouse possédait déjà une esquisse, Saint Ignace de Loyola et saint François Xavier, curieusement indiquée comme « attribuée à Baciccio » sur la base de données des collections du musée, alors qu’elle est acceptée par les spécialistes du peintre.

Les musées français achetant de la peinture italienne des XVIIe et XVIIIe siècles sont plutôt rares. Toulouse s’était récemment enrichi, également chez Maurizio Canesso, d’un autre tableau gênois dû à Gioacchino Assereto. En revanche, on se souvient que ce musée n’avait pas su retenir le beau Francesco Guardi qu’il avait dû rendre aux héritiers Jaffé. Cette toile, maintenant accrochée aux cimaises du Getty Museum (voir brève du 19/7/05) manquera toujours au musée des Augustins.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.