Le Musée des Beaux-Arts de Lyon et la sculpture : 2. Les Coustou de la place Bellecour

4/10/19 - Patrimoine - Lyon, Musée des Beaux-Arts - Le catalogue des sculptures du Musée des Beaux-Arts de Lyon que nous chroniquions dans notre brève précédente va bientôt s’enrichir de deux œuvres majeures. Il ne s’agit cependant pas d’acquisitions nouvelles du patrimoine public, mais du dépôt dans les murs du Palais Saint-Pierre des deux statues en bronze de la Saône et du Rhône (ill. 1 et 2), respectivement par Nicolas et Guillaume Coustou, du monument à Louis XIV de la place Bellecour, dont les patines anciennes se dégradent inexorablement du fait de leur exposition à l’extérieur.


1. Nicolas Coustou (1658-1733)
La Saône
Bronze
Lyon, place Bellecour
Photo : Didier Rykner
Voir l´image dans sa page
2. Guillaume Coustou (1677-1746)
Le Rhône
Bronze
Lyon, place Bellecour
Photo : Didier Rykner
Voir l´image dans sa page

On pourrait s’interroger sur la légitimité de rentrer ces deux sculptures sans qu’il en soit fait de copies. Mais l’histoire le justifie pleinement. En effet, après la destruction du monument de Martin Desjardins à la Révolution, les deux sculptures de la base furent épargnées et mises de côté. Lors du remplacement par la statue équestre de Frédéric Lemot, en 1815, il n’était pas prévu de les réutiliser sur le socle, et ce n’est qu’en 1947, sur décision d’Édouard Herriot alors maire de Lyon, que ces œuvres, qui se trouvaient à l’Hôtel de Ville, ont été réinstallées à cet endroit. Si le monument d’origine (ill. 3) avait donc bien ces bronzes sur sa base, il n’y avait aucune raison qu’ils soient placés sur ce monument néoclassique. Il est très raisonnable de les déposer et de les présenter au musée, un souhait de longue date de celui-ci puisque cette mesure avait déjà été envisagée du temps où Philippe Durey en était le directeur. Les sculptures seront restaurés dans le cloître, devant le public.


3. Jean Audran (1667-1756)
Monument à Louis XIV de la place Bellecour, par Martin Desjardins
Estampe
Photo : Wikimedia/Domaine public
Voir l´image dans sa page
4. François-Frédéric Lemot (1771-1827)
Monument équestre de Louis XIV
État actuel entouré de grilles
Lyon, place Bellecour
Photo : Didier Rykner
Voir l´image dans sa page

Ce monument est aujourd’hui sur le devant de l’actualité à double titre. Car depuis un arrêté du 27 septembre, il se trouve entouré de grilles très disgracieuses (ill. 4) sur décision de la mairie. Celle-ci a en effet pris un arrêté de péril, constatant « l’instabilité de la statue sur son socle et les risques de rupture des points d’ancrage au droit des pattes porteuses », « la nature et l’importance des désordres constatés […] constitu[a]nt un grave danger pour la sécurité publique ». Nous avons interrogé la mairie à ce sujet pour savoir si la restauration de la statue de Louis XIV était planifiée et quand elle aurait lieu. Celle-ci nous a indiqué qu’elle était également en projet, un premier diagnostic ayant été réalisé, mais qu’il n’y avait pas de calendrier précis. La mairie ajoute : « d’autant plus que c’est la Métropole qui en est propriétaire ». Il faut espérer que cette statue ne sera pas otage du conflit politique ouvert entre le maire de Lyon, Gérard Collomb et le président de la Métropole, David Kimelfeld, naguère amis et aujourd’hui rivaux politiques (voir par exemple cet article du Point).

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.