Le Musée Lambinet acquiert un portrait de Georges Lacombe

Georges LACOMBE (1868-1916)
Portrait de Madame M.H.
Huile sur toile - 100,5 x 73 cm
Voir l´image dans sa page

23/8/18 - Acquisition - Versailles, Musée Lambinet - La main droite posée sur l’accoudoir contredit le poing gauche fermé sur ses hanches qui lui donne un air décidé renforcé par son port altier. Elle est assise dans un parc et sa robe blanche est nuancée par l’ombre verte des arbres. Ce Portrait de Madame M.H, peint par Georges Lacombe a rejoint les collections du Musée Lambinet. Ce sont les Amis du Musée qui l’on acheté lors d’une vente de l’étude Oger-Blanchet organisée à Drouot le 6 juin dernier, au cours de laquelle il a été adjugé 6000 euros. Le modèle est Jeanne Hepp, épouse du docteur Maurice Hepp qui était un ami d’enfance du peintre.

Le Musée Lambinet, en collaboration avec le Musée Maurice Denis de Saint-Germain-en-Laye, avait consacré une grande rétrospective en 2012, à ce natif de Versailles (voir l’article). Celle-ci avait montré les multiplies facettes de cet artiste peu présent dans les collections publiques, qui fut peintre, sculpteur et poète. Ses peintures, d’abord empreintes de réalisme se firent plus décoratives. Il rejoignit le groupe des nabis dans les années 1890, côtoyant Sérusier plus particulièrement ; c’est sans doute cette partie de son œuvre qui est la plus connue. Au début des années 1900, il se lia d’amitié avec Théo van Rysselberghe et fut alors influencé alors par la touche pointilliste, ce dont témoigne ce portrait.
Lacombe portraitura avant tout ses proches, aussi bien sur toile et sur papier, que dans le bois.
.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.