Le patrimoine de l’Ain exposé au Musée de Brou

1. Ecole flamande (?), XVIIe siècle
Saint Jérôme
Huile sur toile - 92 x 121 cm
Châtillon-sur-Chalaronne, Musée de l’ancien hôpital
Photo : P. Hervouet
Voir l´image dans sa page

20/4/11 – Publication (et exposition) – Bourg-en-Bresse, Monastère Royal de Brou – Parmi les publications les plus utiles figurent sans aucun doute les répertoires et catalogues permettant de découvrir le patrimoine mobilier d’une région, d’un département ou d’une ville. Trop souvent, les œuvres d’art appartenant à des collections publiques, qu’elles soient conservées dans des églises ou dans des bâtiments civils, sont mal connues, pas assez étudiées, et donc d’autant plus menacées par l’indifférence ou par le vol.
Il faut donc saluer l’exposition du Musée de Brou, à Bourg-en-Bresse, consacrée aux Trésors de l’Ain, qui présente des objets d’art allant du Moyen Age au XXe siècle. Si nous ne l’avons pas vue, nous avons pu lire son très intéressant catalogue qui donne assurément envie de s’y rendre et qui invitera surtout les voyageurs à parcourir les villages où ils sont conservés en temps normal.

2. Jean-Jacques Lagrenée, dit le Jeune (1739-1831)
Le Martyre de saint Laurent, 178[?]
Huile sur toile - 102 x 82 cm
Belley, Hôpital Récamier
Photo : P. Cattin
Voir l´image dans sa page

Certes, une partie d’entre eux relèvent de l’art populaire. Ils n’en ont pas moins un véritable intérêt, comme certaines sculptures un peu naïves, telle celle de la Vierge à l’enfant de la chapelle des Conches à Ramasse, du XVe siècle ou le haut-relief de la Cène dans l’église Saint-Roch de Parcieux.
D’autres œuvres sont le produit d’un art nettement plus savant comme le beau triptyque de la Lamentation, daté de 1527 par une inscription sur le cadre, ou un Saint Jérôme d’un anonyme caravagesque, peut-être flamand (ill. 1), tous deux conservés dans le musée de l’ancien hôpital de Châtillon-sur-Chalaronne.
Ces tableaux et d’autres, comme une toile du Martyre de saint Laurent par Jean-Jacques Lagrenée, dit le Jeune (ill. 2), qui appartient à l’hôpital Récamier de Belley ou un panneau de Nicolas de Hoey de la chapelle de l’Hôtel-Dieu de Bourg-en-Bresse, rappellent l’importance du patrimoine hospitalier, souvent menacé de nos jours.


3. Eugène Delacroix (1798-1863)
Saint Sébastien soigné par Irène, 1836
Huile sur toile
Nantua, église Saint-Michel
Photo : J. Alves
Voir l´image dans sa page


Parmi les objets de belle facture, beaucoup sont très peu connus, voire inédits.
Ce n’est évidemment pas le cas du Saint Sébastien soigné par Irène d’Eugène Delacroix conservé dans l’église Saint-Michel de Nantua (ill. 3) dont on apprend, grâce à la notice, que la fabrique voulut le vendre en 1869 mais que la commune s’y opposa, décision qui fut validée par la Cour de Lyon parce que son appartenance au domaine public la rendait inaliénable. Une leçon à méditer.


4. Attribué à François-Marie Poncet (1736-1797)
Voltaire âgé
Marbre - 70 x 48 cm
Ferney-Voltaire, château de Voltaire
Photo : D. Bordes/CMN
Voir l´image dans sa page
5. France, vers 1750-1760
Le Christ au Mont des Oliviers
Bois - 162 x 150 x 130 cm
Chavannes-sur-Suran, église Saint-Pierre
Photo : J. Alves
Voir l´image dans sa page

On remarquera également un beau buste en marbre de Voltaire, attribué au sculpteur lyonnais François-Marie Poncet (ill. 4), acquis en 2003 par le Centre des Monuments Nationaux pour le château de Ferney-Voltaire, un remarquable groupe en bois sculpté représentant le Christ au Mont des Oliviers qui se trouve sur un autel de l’église Saint-Pierre de Chavannes-sur-Suran (ill. 5) ou encore un Saint Pierre délivré de prison (ou Saint Pierre aux liens) par Guillaume Ier Perrier, le frère de François Perrier, qui se trouve dans l’église du Monastère royal de Brou.

Plus d’une centaine d’objets sont donc étudiés grâce à des notices assez riches mais qui auraient gagné à inclure un historique et à développer davantage l’aspect bibliographique.

Monastère Royal de Brou, Bourg-en-Bresse. Exposition du 26 février au 29 mai 2011.

Sous la direction de Magali Briat-Philippe et Catherine Penez, Trésors de l’Ain. Objets d’art du Moyen Age au XXe siècle, Monastère royal de Brou, 2011, 132 p., 19 €. ISBN 978-2-907981-29-3.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.