Les Sacrements de Poussin exposés à Dulwich

1. Nicolas Poussin (1594-1665)
L’Eucharistie
Huile sur toile - 95,5 x 121 cm
Collection du duc de Rutland
Photo : Dulwich Picture Gallery
Voir l´image dans sa page

30/6/11Accrochages – Dulwich, Picture Gallery et Utrecht, Centraal Museum En décembre dernier, L’Ordre, l’un des Sept Sacrements de Poussin peints pour Cassiano del Pozzo et appartenant au duc de Rutland, était mis en vente chez Christie’s à Londres mais n’atteignait pas le prix de réserve (voir la brève du 9/12/10). Ce tableau, et les quatre autres non encore dispersés (le sixième appartient à la National Gallery de Washington et le septième est détruit), étaient jusqu’alors déposés à la National Gallery de Londres (ill. 1).
La Dulwich Picture Gallery montrera à nouveau les cinq toiles au public pendant tout l’été, jusqu’au 25 septembre, prêtées par le duc de Rutland. Que deviendront-elles après cette date ? Leur propriétaire a-t-il renoncé à les vendre une par une comme on pouvait le craindre récemment ? Le devenir de ces tableaux, que les musées anglais semblent actuellement et probablement pour longtemps dans l’incapacité d’acheter, reste indécis (voir la brève suivante qui précise ce point). Cette présentation sera peut-être l’une des dernières fois où l’on pourra les voir encore réunis.


2. Pieter Saenredam (1597-1665)
Le transept nord et
le chœur de Sint Jansekt, Utrecht
, 1655
Huile sur panneau - 50,6 x 40,7 cm
Collection particulière
Photo : Jan Six Fine Art
Voir l´image dans sa page

Egalement en décembre 2010, chez Bonham’s, un intérieur d’église simplement présenté comme de l’atelier de Pieter Saenredam était adjugé 1,4 millions de livres (nous en avions parlé dans la même brève du 9/12/10). Restauré, son caractère autographe semble avoir été depuis confirmé : selon le Centraal Museum d’Utrecht où il sera exposé également pendant trois mois cet été, le panneau a sans aucun doute été peint par Saenredam et est signé et daté de 1655. Acquis par Hazlitt, Gooden & Fox en partenariat avec with Jan Six Fine Art, il appartient désormais à une collection privée.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.