Napoléon sur la colonne Vendôme : acquisitions du Musée Carnavalet et du Musée Fesch

17/2/19 - Acquisitions - Paris, Musée Carnavalet et Ajaccio, Musée Fesch - Nous regrettons suffisamment souvent la politique d’acquisition du Musée Carnavalet pour ne pas nous réjouir d’un achat récent effectué par ce musée auprès de Nicolas Joly Art Conseil d’une œuvre à la fois intéressante et parfaitement en phase avec les collections de cet établissement.


1. Carlo Canella (1800-1879)
Louis-Philippe inaugurant la statue de Napoléon sur la colonne Vendôme
Huile sur toile - 75 x 64,5 cm
Paris, Musée Carnavalet
Photo : Nicolas Joly Art Conseil
Voir l´image dans sa page

Il s’agit d’un tableau de Carlo Canella représentant l’inauguration par Louis-Philippe de la statue de Napoléon Ier en bronze, due à Charles Émile Seurre, placée au sommet de la colonne Vendôme le 28 juillet 1833.
On sait que la volonté de réconciliation nationale de Louis-Philippe l’a amené à largement célébrer, tant en peinture (notamment dans la galerie des Batailles à Versailles) que dans des actes encore plus symboliques comme le retour des cendres de l’Empereur et l’installation de son tombeau aux Invalides, le Premier Empire, réunissant ainsi la royauté et Napoléon dans une même histoire indivisible. L’installation de cette statue de Napoléon place Vendôme, là où avant la Révolution se trouvait la statue équestre de Louis XIV, participe de cette volonté.

Le peintre italien Carlo Canella était le frère du vedutiste Giuseppe Canella. De nombreuses peintures de ce dernier, connu pour avoir séjourné longuement en France où il peignit de nombreuses vues de Paris, sont conservées au Musée Carnavalet, mais celui-ci, sauf erreur, ne possédait jusqu’à maintenant aucune œuvre de son cadet Carlo qui mena une carrière dans la suite de son frère.


2. Ferdinand Grémailly (1849-1907)
La statue de Napoléon en haut de la colonne Vendôme, 1892
Aquarelle et gouache - 80 x 39 cm
Ajaccio, Musée Fesch
Photo : Galerie La Nouvelle Athènes
Voir l´image dans sa page

Dans une brève publiée il y a presque un an, nous signalions qu’une autre vue de la colonne Vendôme avec la statue de Napoléon, d’un esprit bien différent, allait être acquise par un musée français. Il s’agit du Musée Fesch qui a depuis concrétisé cette acquisition d’une aquarelle et gouache de Ferdinand Grémailly (ill. 2) auprès de la galerie La Nouvelle Athènes.
On ne saurait imaginer plus différent que ces deux œuvres d’un sujet proche. Remarquons d’ailleurs que cette aquarelle, datée de 1892, représente la colonne avec la sculpture d’une manière rétrospective : celle-ci, en effet, avait été déposée par Napoléon III en 1863 de peur qu’elle ne s’abime. Après maintes péripéties, elle fut installée en 1911 dans la cour des Invalides où elle se trouve toujours (ill. 3).


3. Charles Émile Seurre (1798-1858)
Napoléon Ier, 1833
Bronze
Paris, cour de l’Hôtel des Invalides
Photo : Parisette (CC BY-SA 3.0)
Voir l´image dans sa page

Le tableau de Canella nouvellement acquis sera présenté à partir de mai 2019 dans la prochaine exposition du Musée du Petit Palais consacrée à « Paris Romantique 1815-1848 ».

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.