Nicolas Sarkozy confirme l’emplacement de la Maison de l’Histoire de France

1. Hôtel de Soubise
Archives Nationales
Photo : Didier Rykner
Voir l´image dans sa page

12/9/10 – Musée – Paris, Maison de l’Histoire de France – Dans un discours prononcé aujourd’hui à Lascaux, le président de la République a confirmé les informations que nous donnions dès vendredi (voir l’article) : la Maison [1] de l’Histoire de France s’installera effectivement aux Archives Nationales à Paris.
Dès le printemps prochain, les jardins seront rendus accessibles au public (espérons que les Chevaux du Soleil de Robert Le Lorrain le seront également). Une exposition de préfiguration aura lieu avant la fin de l’année 2011.
Cette Maison de l’Histoire de France, qui sera créée officiellement dans les tous prochains jours, fédérera en réseau les musées d’histoire déjà existant en France. Elle devrait être inaugurée en 2015.


2. Bâtiment Chamson
Archives Nationales
Photo : Didier Rykner
Voir l´image dans sa page

Même si Nicolas Sarkozy n’a pas évoqué ces détails, nous pouvons préciser la répartition probable des galeries d’exposition. Les salles d’exposition permanente se situeront au rez-de-chaussée des Magasins Napoléon III dont le très beau décor a hélas disparu il y a plusieurs dizaines d’années, ce qui permet d’aménager les lieux sans contraintes. Les deux étages supérieurs (qui conservent, eux, toujours leurs aménagements d’origine) continueront à servir d’entrepôt pour les archives antérieures à 1789. Les salles d’expositions temporaires se situeront dans l’Hôtel de Soubise (où avaient déjà lieu jusqu’ici celles organisées par les Archives) ainsi que dans le bâtiment Chamson construit dans les années 1960. Le décor de l’Hôtel de la Chancellerie d’Orléans devrait, comme nous le disions, être installé dans l’Hôtel de Rohan-Strasbourg.

Signalons enfin que le président de la République a également affirmé dans son discours vouloir maintenir la fiscalité incitative sur le patrimoine dont on pouvait craindre qu’elle soit concernée par la chasse aux niches fiscales.

English version

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.