Quelques ventes aux enchères à Paris

20/3/18 - Marché de l’art - Paris - Comme d’habitude au moment du Salon du dessin de nombreuses ventes aux enchères sont organisées. Si l’on y verra aussi quelques sculptures et peintures de grande qualité, les arts graphiques dominent logiquement.


1. Samuel van Hoogstraten (1627-1678)
La Crucifixion
Plume et encre brune, lavis gris et brun, sanguine
et rehauts de gouache blanche - 24,5 x 25 cm
Vente Artcurial 21/3/18
Photo : Artcurial
Voir l´image dans sa page
2. Joseph Vivien (1657-1734)
Portrait de l’abbé Ambroise Lalouette
Pastel sur papier - 82 x 65 cm
Vente Artcurial 21/3/18
Photo : Artcurial
Voir l´image dans sa page

Nous commencerons cet article avec la vente très remarquable d’Artcurial. Nous avions déjà parlé ici des trois dessins de Simon Vouet qui ouvriront la vacation et qui vont certainement déclencher de belles batailles d’enchères (voir la brève du 3/2/18). Mais les œuvre importantes sont nombreuses, comme un dessin de Samuel van Hoogstraten (ill. 1) ou un superbe pastel de Joseph Vivien (ill. 2), certainement l’un des chefs-d’œuvre de cet artiste. Pour la sculpture, on doit aussi signaler le Neptune agité (ill. 3), un bronze de Michel Anguier, et pour la peinture nous choisirons une œuvre anonyme, estimée très peu chère mais qui nous semble d’une haute qualité, L’Extase de saint François (ill. 4).


3. Michel Anguier (1612-1686)
Neptune agité
Bronze - H. 52 cm
Vente Artcurial, 21/3/18
Photo : Artcurial
Voir l´image dans sa page
4. École romaine ou florentine, vers 1640
L’Extase de saint François
Huile sur toile - 67 x 50 cm
Vente Artcurial, 21/3/18
Photo : Artcurial
Voir l´image dans sa page

Chez Sotheby’s, la dispersion de la collection Adrien fait beaucoup parler. Celle-ci avait en effet été exposée au Musée des Beaux-Arts de Rennes (voir l’article) et nous avions alors beaucoup apprécié sa qualité, mais aussi la manière dont elle avait été constituée, qui témoigne manifestement d’un réel talent de chineur. Six années seulement après l’exposition, certains regrettent cette dispersion qui a profité du travail - bénévole - de nombreux historiens de l’art et d’une mise en valeur par un musée, sans qu’un geste soit fait à cette occasion. Remarquons néanmoins que les Adrien ont donné régulièrement des œuvres aux musées.


5. Thomas Blanchet (1614-1689)
Domine quo vadis ?
Sanguine et lavis, rehaussé de
blanc - 29,2 x 21,5 cm
Vente Sotheby’s Paris, 22/3/18
Photo : Sotheby’s
Voir l´image dans sa page
6. Nicolas Poussin (1594-1665)
Étude d’un trône impérial et d’un vase
Plume et lavis d’encre brune - 29,7 x19,6 cm
Vente Sotheby’s Paris, 22/3/18
Photo : Sotheby’s
Voir l´image dans sa page

Quoi qu’il en soit, l’ensemble est remarquable, comme nous l’avions dit, et l’on retiendra ici notamment, outre des dessins illustrant notre article sur l’exposition de Rennes (l’Arria et Pœtus de François-André Vincent notamment), une belle feuille de Thomas Blanchet (ill. 5) ainsi qu’une œuvre de Nicolas Poussin (ill. 6) dont les auteurs du catalogue Sotheby’s ont retrouvé le modèle : il s’agit d’une étude de la partie gauche d’un trône romain conservé à la Glyptothek de Munich.


7. Michel-Ange Slodtz (1705-1764)
Évêque à genoux priant
Sanguine - 45,5 x 35 cm
Vente Christie’s Paris, 21 mars 2018
Photo : Christie’s
Voir l´image dans sa page
8. Gustave Moreau (1826-1898)
Sapho
Aquarelle et gouache - 39 x 28 cm
Vente Christie’s Paris, 21 mars 2018
Photo : Christie’s
Voir l´image dans sa page

Chez Christie’s, où la foule se bousculait pour voir quelques œuvres de la collection Rockfeller qui sera dispersée bientôt à New York, on pouvait aussi revoir jusqu’à hier le Saint Jérôme des Le Nain, naguère présenté à Lens et qui sera également prochainement vendu à New York.
Parmi les dessins anciens proposés dans la vente du 21 mars, on retiendra notamment une sanguine de Michel-Ange Slodtz (ill. 7) et une magnifique Sapho (ill. 8), aquarelle gouachée de Gustave Moreau.


9. Erasme Quellin II (1607-1678)
Trophée d’armes
Pierre noire, lavis brun, rehaut
de blanc - 38,7 x 28,5 cm
Vente Joron-Derem, 21/3/18
Photo : SVV Joron-Derem
Voir l´image dans sa page
10. Palma Giovane (1548-1628)
La Résurrection
Plume et encre brune, lavis brun,
rehauts de blanc - 38,8 x 21,4 cm
Vente Joron-Derem, 21/3/18
Photo : SVV Joron-Derem
Voir l´image dans sa page

Plusieurs ventes vont avoir lieu à Drouot, dont plusieurs vendredi prochain 23 mars dont nous parlerons rapidement lorsque nous aurons vu les œuvres qui y seront proposées. En revanche, nous avons pu voir l’ensemble qui sera vendu par Me Joron-Derem le mercredi 21 mars, et qui provient de la célèbre collection de Matthias Polakovits dont les œuvres françaises avaient été léguées à l’École nationale supérieure des Beaux-Arts. Les feuilles dispersées salle 2 sont des écoles nordiques et italiennes. Si beaucoup sont modestes, on en compte néanmoins de très belles comme celle qui fait la couverture du catalogue, attribuée à Erasme II Quellinus (ill. 7), ou une grande Résurrection de Palma Giovane (ill. 8).

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.