Récentes nominations de directeurs de musées français

1. Sophie Harent
Voir l´image dans sa page

16/2/11 - Nominations - Musées français - Diplômée de l’Ecole du Louvre puis, en 2000, de l’Institut National du Patrimoine, Sophie Harent (ill. 1) a été nommée, depuis le 2 août 2010, conservateur du musée Bonnat à Bayonne. Sa carrière dans les musées a commencé à Quimper où elle fut, pendant un an, adjointe du directeur. Elle fut ensuite jusqu’à l’année dernière conservateur au Musée des Beaux-Arts de Nancy. Commissaire de plusieurs expositions consacrées au dessin et à la peinture ancienne, ainsi qu’à l’art du XIXe siècle, dont la récente Beautés monstres (curiosités, prodiges et phénomènes) (voir l’article), elle a aussi participé à de nombreuses publications scientifiques.
Sophie Harent est une spécialiste du dessin.
On attend beaucoup de sa nomination à Bayonne. Le Musée Bonnat est en effet l’un des plus riches établissements de province mais n’a guère brillé dans la mise en valeur de ses collections anciennes et XIXe ces dernières années, une grande partie étant fréquemment cachée aux yeux du public.


2. Francine Roze
Voir l´image dans sa page


Nommé directeur du département du patrimoine et des collections de l’Etablissement public Sèvres-Cité de la céramique en mars 2010, Eric Moinet a été remplacé à la direction du Musée Lorrain de Nancy par Francine Roze (ill. 2). Elle était, depuis 1972, en fonction au musée historique lorrain en tant que conservateur et chargée des collections d’art et d’histoire et d’ethnographie, puis de la documentation historique. Spécialiste de l’histoire et de l’art lorrains, elle a organisée de nombreuses expositions dont De l’arbre à l’armoire. L’âge d’or du mobilier lorrain, René Ier d’Anjou et la Lorraine , Duchesses de Lorraine. Collections du Musée Lorrain.


3. Isabelle Dubois-Brinkmann
Voir l´image dans sa page


Isabelle Dubois-Brinkmann (ill. 3), qui était conservateur au Musée des Beaux-Arts de Lyon, en charge des peintures et sculptures anciennes, a pris, depuis juin 2010, les fonctions de directrice des musées de l’Impression sur étoffes de Mulhouse et de celui du Papier peint de Rixheim, comblant ainsi la vacance des deux postes occasionnée par les départs en retraite de Bernard et Jacqueline Jacqué.
Diplômée de l’Ecole du Louvre et docteur en histoire de l’art de l’Université Marc Bloch de Strasbourg, diplômée de l’INP en 2004, elle a organisé à Lyon plusieurs expositions, notamment Jacques Stella, avec Sylvain Laveissière et Axel Hémery (voir l’article) et celle consacrée à La Fuite en Egypte de Poussin, ainsi que le colloque qui y fut associé (voir les articles).


4. Gérard Audinet
Voir l´image dans sa page


Plusieurs conservateurs ont également été nommés dans les musées de la Ville de Paris. Le Musée Galliéra (qui sort un peu du champ couvert par ce site) a un nouveau directeur, Olivier Saillard, tandis que Gérard Audinet (ill. 4) qui était auparavant (depuis 1989) conservateur au Musée d’Art moderne de la Ville de Paris, a été nommé à la tête de la Maison de Victor Hugo. Il a assuré le commissariat de plusieurs expositions dont la rétrospective Francis Picabia. Singulier Idéal.
Spécialiste de l’art du XXe, il souhaite poursuivre l’activité de la Maison Victor Hugo visant à mettre en valeur les résonances de l’art de Victor Hugo sur l’art contemporain. Un axe certainement légitime, mais qui ne doit pas faire perdre de vue qu’il s’agit, avant tout, d’un musée consacré au XIXe siècle...


5. Amélie Simier
Voir l´image dans sa page


Diplômée de l’Institut National du Patrimoine en 1999, Amélie Simier (ill. 5) a été conservateur en charge des collections de sculptures du Petit Palais, Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris, pendant onze ans. Elle a été nommée, au début de l’année 2011, directrice des musées Bourdelle et Zadkine, un regroupement qui préfigure probablement le futur statut des musées de la Ville de Paris.
Elle fut le commissaire de plusieurs expositions, dont Jean Carriès, la matière de l’étrange (voir l’article) ou Paris 1900 dans les collections du Petit Palais.
On peut légitimement espérer que cette nomination rendra au Musée Bourdelle sa véritable vocation. Celui-ci se consacrait en effet de moins en moins à ses collections pour privilégier des expositions parfois sans réel rapport avec celles-ci.


6. Jean-Pierre Melot
Voir l´image dans sa page


Guillaume Ambroise étant parti pour le Musée des Beaux-Arts de Bordeaux (voir la brève du 7/12/09), Jean-Pierre Mélot (ill. 6) a été nommé nouveau directeur des musées de la ville de Pau.
Docteur en histoire de l’art contemporain, il devient en 1995 directeur de la maison de Pierre Loti et adjoint du conservateur du musée d’art et d’histoire à Rochefort. En 2002, il est nommé adjoint du conservateur du musée Malraux au Havre et assure le commissariat d’expositions dont Vagues  ; De Courbet à Matisse, la donation Senn-Foulds ou Sur les quais. Ports, docks et dockers de Boudin à Marquet (voir l’article).


English version

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.