Trois Van Gogh pour le Musée Noordbrabant

19/9/18 - Acquisition - Bois-le-Duc, Musée Noordbrabants - C’est le troisième Van Gogh que le Musée Noordbrabants achète en trois ans : après une aquarelle, Jardin du presbytère de Nuenen acquise plus d’un million d’euros en 2016 par l’intermédiaire du marchand Ivo Bouwman (ill. 1), et une peinture, Moulin à eau de Kollen près de Nuenen, adjugée 3,1millions de dollars (frais inclus) dans une vente de Sotheby’s le 14 novembre 2017 à New York (ill. 2), une nature morte vient enrichir les collections, qui appartient elle aussi à la période brabançonne du maître (ill. 3).


1. Vincent van Gogh (1853-1890)
Le Jardin du prébystère de Nuenen , 1885, Aquarelle sur papier - 38 x 49 cm
Bois-le-Duc, Noordbrabants Museum
Photo : Noordbrabants Museum
Voir l´image dans sa page
2. Vincent van Gogh (1853-1890)
Le Moulin à eau, 1884
Huile sur toile - 60,5 x 80 cm
Bois-le-Duc, Noordbrabants Museum
Photo : Noordbrabants Museum
Voir l´image dans sa page

Van Gogh séjourna deux ans à Nuenen entre 1883 et 1885. Il utilisait alors une palette sombre pour représenter artisans et paysans, mais aussi toute une série de natures mortes. Si elles sont en général composées d’objets très simples - bouteilles, pichets, bols - disposés sur une table, celle-ci se distingue par le coquillage qui brille au centre. Sans doute le peintre l’a-t-il emprunté à son ami Antoon Hermans, orfèvre d’Eindhoven, à qui il donnait des leçons.


3. Vincent van Gogh (1853-1890)
Nature morte aux bouteilles et coquillage,1884
Huile sur toile sur panneau - 31,8 x 41,3 cm
Bois-le-Duc, Musée Noordbrabant
Photo : Connaught Brown
Voir l´image dans sa page

Reparu sur le marché en 2013, vendu par l’étude Millon à Drouot en 2013, ce tableau avait été présenté dans l’exposition « Georges Braque et les précurseurs de l’art moderne et contemporain » à Saint-Paul de Vence en 2015. Il a finalement été proposé à la TEFAF de Maastricht en mars dernier par la galerie londonienne Connaught Brown. Le musée l’a acheté 2,5 millions d’euros.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.