Un dessin double-face de Rubens acquis par les Musées Royaux de Bruxelles

18/2/11 - Acquisition - Bruxelles, Musées Royaux - Le 26 janvier dernier, chez Christie’s New York, les Musées Royaux de Bruxelles ont acquis pour la somme élevée de 218 500 dollars (incluant les frais), un dessin recto-verso de Rubens (ill. 1 et 2) comportant quatre croquis.


1. Pierre-Paul Rubens (1577-1640)
L’Enlèvement d’Hippodamie et Hercule et Acheloüs (recto)
Sanguine - 31,1 x 46,5 cm
Bruxelles, Musée Royaux des Beaux-Arts
Photo : Christie’s
Voir l´image dans sa page
2. Pierre-Paul Rubens (1577-1640)
La Montée au Calvaire et Le Christ montré au peuple (recto)
Sanguine, pierre noir et craie blanche - 31,1 x 46,5 cm
Bruxelles, Musée Royaux des Beaux-Arts
Photo : Christie’s
Voir l´image dans sa page

Ceux-ci (deux sur chaque face) sont assez peu spectaculaires. Ils représentent respectivement L’Enlèvement d’Hippodamie et Hercule et Acheloüs au recto (ill. 1), La Montée au Calvaire et Le Christ montré au peuple au verso (ill. 2).
L’intérêt du musée pour cette feuille s’explique par le fait que trois tableaux en rapport avec elle sont conservés à Bruxelles. L’Enlèvement d’Hippodamie est une première pensée pour l’une des compositions peintes par Rubens pour la Torre de la Parada. La toile définitive appartient au Prado à Madrid mais une esquisse à l’huile est aux Musées Royaux de Bruxelles. L’étude représentant La Montée au Calvaire est préparatoire au grand tableau de même sujet commandé à l’artiste pour l’abbaye bénédictine d’Affligem. Dans ce retable, aujourd’hui exposé au musée, la figure du Christ est inversée. En revanche, l’esquisse peinte également conservée à Bruxelles est dans le même sens et doit donc se situer, dans le processus créatif, entre le dessin et le tableau définitif.
La provenance de cette feuille est prestigieuse puisqu’elle faisait partie de la collection de Ludwig Burchard (1886-1960), en son temps l’un des grands spécialistes de Rubens.

English version

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.