Un groupe en terre cuite des années 1480-1530 acquis par Rouen

18/5/19 - Acquisition, Rouen, Musée des Antiquités - Lors de la vente Daguerre à l’hôtel Drouot hier vendredi 17 mai, le Musée des Antiquités de Rouen a préempté un groupe sculpté représentant saint Joseph et la Vierge issu d’un groupe de la Nativité provenant d’un retable de la fin du XVe siècle ou du début du XVIe.


1. Normandie ou Pays-Bas, d’après un modèle utrechtois, vers 1480-1530
Joseph et Marie, d’un groupe de la Nativité
Terre cuite avec traces de polychromie - 48 x 31 x 8,5 cm
Préempté par le Musée des Antiquités de Rouen
Photo : Daguerre
Voir l´image dans sa page

Si le style rappelle l’art des Pays-Bas, notamment celui des retables en bois brabançons, il s’agit ici de figures en terre cuite moulées, ce qui permettait une production en série dont Utrecht s’était fait une spécialité. Cette œuvre provient ainsi soit d’un retable importé, soit peut-être d’un atelier normand qui en avait adopté la technique et les modèles. Les artistes utilisaient des moules provenant des Pays-Bas, ce qui explique qu’il est difficile de connaître avec certitude le lieu de production.


2. Normandie, vers 1530
Retable de Catelon
Bois et terre cuite polychrome
Rouen, Musée des Antiquités
Photo : Musée des Antiquités
Voir l´image dans sa page

Le Musée des Antiquités de Rouen expose déjà un important retable dans cette même terre cuite, dite terre de pipe, avec sa polychromie conservée (ill. 2). Il fut commandé en 1530 pour l’église de Catelon dans l’Eure et probablement réalisé dans un atelier local. Le groupe correspondant de Joseph et de Marie, dans la scène centrale, est très proche et peut-être issu du même prototype. La qualité de l’œuvre qui vient d’être acquise mais aussi le prix raisonnable de la préemption (seulement 4 000 euros sans les frais) justifie complètement cet achat. Présenté à côté du retable de Catelon, il permettra de mieux faire comprendre comment ces œuvres étaient produites.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.