Un Portrait d’artiste par Vincent acquis par le Musée des Beaux-Arts de Strasbourg

François-André Vincent (1746-1816)
Portrait d’artiste, vers 1780-1782
Huile sur toile - 81 x 64 cm
Strasbourg, Musée des Beaux-Arts
Photo : Galerie Coatalem
Voir l´image dans sa page

28/11/11 - Acquisition - Strasbourg, Musée des Beaux-Arts - Le musée alsacien, décidément très actif ces derniers mois sur le front des acquisitions, a acheté récemment à la galerie Coatalem à Paris un portrait de François-André Vincent.

Le modèle est un peintre, comme en témoigne la palette qu’il tient bien en évidence dans sa main gauche et la toile que l’on devine à l’arrière-plan. Si la pose pourrait faire croire à un autoportrait, il n’en est rien, même si l’artiste représenté n’a pas été identifié.
Selon Jean-Pierre Cuzin qui a aimablement répondu à nos questions [1], l’œuvre pourrait dater du début des années 1780, soit après le retour de Rome en 1775. Peinte d’une manière très légère et très douce, presque esquissée, elle semble presque inachevée. Ce style, proche de Fragonard, est d’après Jean-Pierre Cuzin fréquent chez Vincent avant ou pendant son séjour italien, mais dans un style plus gras et plus épais.

Cette toile confirme en tout cas, une fois de plus, le côté protéiforme de cet artiste dont les œuvres ne sont pas seulement différentes d’une période à l’autre, mais parfois d’une toile à l’autre, même lorsque celles-ci sont peintes à la même époque.
Elle viendra faire écho, dans le musée, à un autre portrait peint à la fin du XVIIIe siècle, celui de Bernardo Yriarte par Francisco Goya.

English version

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.