Un portrait de Louis XIV pour Montréal

16/5/17 - Acquisition - Montréal, Musée des Beaux-Arts - Lorsque le petit tableau représentant Louis XIV en grand costume royal est apparu sur le marché de l’art parisien présenté comme « école française du XVIIIe siècle, d’après Rigaud », nous avons eu beaucoup de mal à comprendre pourquoi l’attribution n’était pas tout simplement « Hyacinthe Rigaud » tant la qualité de l’œuvre nous paraissait sauter aux yeux. Selon Stephan Perreau, il s’agissait d’une « copie réalisée par le cabinet du roi ».
Nous avions raison de douter. Comme l’a démontré récemment Ariane James-Sarazin dans son complément (sur Internet) au gros catalogue des éditions Faton (que nous avons toujours prévu de recenser), il s’agit en réalité du modello (ill. 1) du célèbre portrait du roi conservé au Louvre (ill. 2) et connu par de nombreuses répliques et copies.


1.
Voir l´image dans sa page
2.
Voir l´image dans sa page

Ce tableau se trouvait sur le stand de la galerie Coatalem à la dernière TEFAF où il a été acquis, fort judicieusement, par le Musée des Beaux-Arts de Montréal. Outre la qualité de l’œuvre et le fait qu’elle vient combler une lacune des collections qui ne comportaient aucun tableau de Rigaud, l’acquisition se justifie également par l’importance des liens entre Louis XIV et la Nouvelle France. Comme le fait remarquer la notice de Sylvain Cordier publiée dans le journal du musée : « il est peint en 1701, l’année même de la signature de la Grande paix de Montréal entre le royaume et les nations amérindiennes. »

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.