Un tableau de Nicolas-René Jollain acquis par la Society of the Cincinnati, à Washington

23/9/10 – Acquisition – Washington, The Society of the Cincinnati – Thomas François Lenormand de Victot, lieutenant des vaisseaux du roi, participa à la guerre d’Indépendance américaine et fut blessé au combat lors de la prise de Grenade par la Marine française le 7 juillet 1779. Il fut à cette occasion décoré de l’Ordre Royal et Militaire de Saint-Louis.


1. Nicolas-René Jollain (1732-1804)
Portrait allégorique de Thomas François
Lenormand de Victot
, 1783
Huile sur toile - 89,5 x 116,5 cm
Washington, The Society of Cincinnati
Photo : Galerie Mendes
Voir l´image dans sa page

C’est cette médaille que l’on distingue sur sa poitrine dans le curieux tableau de Nicolas-René Jollain vendu par la Galerie Mendès à la Society of the Cincinatti (ill.). On y voit l’officier faire face à la Mort, squelette drapé de blanc et armé de sa faux, pour protéger ses soldats blessés pendant la bataille de Saintes ; nous sommes en avril 1782, à la veille d’une défaite totale de la flotte française devant les anglais. Lui-même tombé au premier jour des combats le 9 avril, Lenormand de Victot mourut le lendemain. Il s’agit donc d’un portrait allégorique posthume destiné à célébrer le courage du modèle.
L’œuvre, signée et datée de 1783, possède encore, quelques années seulement avant la Révolution, un vrai souffle baroque, la faucheuse semblant directement inspirée par celles que l’on voit sur les tombeaux sculptés en Italie, ou même en France [1]. Le cadre d’origine porte un cartouche rappelant l’héroïsme de l’officier qui se sacrifie pour ses hommes : « Thomas François de Victot ; chevalier de l’Ordre Royale et Militaire de St-Louis, lieutenant des vaisseaux du roi. Mort au Fort Royal de la Martinique le 10 avril 1782 âgé de 40 ans / Pour ses frères mourans il consacrat sa vie / La mort en le frappant couronne ses travaux / Que son sort est digne / Il termine sa cours en héro. » (sic).


2. Le Portrait allégorique de Thomas François Lenormand de Victot
par Nicolas-René Jollain, exposé à la Society of Cincinnati
Photo : D. R.
Voir l´image dans sa page

La Society of the Cincinatti a été créée en 1783 par les officiers américains et leurs homologues français ayant participé à la guerre d’Indépendance afin « de préserver les droits et les libertés pour lesquels ils avaient combattu et pour prolonger les liens d’amitiés qui s’étaient alors forgés durant les longues années de guerre. » Elle est aujourd’hui une société historique dont sont membres les descendants de ces officiers. Son siège, situé à Washington, possède une importante bibliothèque et un musée consacrés à la Révolution américaine. On peut y voir notamment du mobilier, des armes et des portraits. Celui de Lenormand de Victot y est désormais exposé (ill. 2).

English version

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.