Un tableau de Raphaël Delorme pour Libourne

Cet article a été amendé quelques heures après sa parution, pour prendre en compte une remarque importante de plusieurs lecteurs.

20/5/19 - Acquisition - Libourne, Musée - Le Musée de Libourne a acquis de la galerie L’Horizon Chimérique à Bordeaux une œuvre de Raphaël Delorme représentant la Vierge en lévitation dans la nef de la cathédrale Notre-Dame d’Amiens (ill. 1) [Et non Notre-Dame de Paris, comme nous l’avions écrit, suivant en cela la galerie et le musée, qui font erreur comme nous l’ont fait remarquer plusieurs lecteurs [1]. Nous aurions dû le vérifier, d’autant que l’allure de la nef nous paraissait curieuse.]


1. Raphaël Delorme (1885-1962)
La Vierge en lévitation dans la nef de Notre-Dame d’Amiens, vers 1930
Huile sur isorel - 65,5 x 40 cm
Libourne, Musée
Photo : Galerie L’Horizon Chimérique
Voir l´image dans sa page

Raphaël Delorme, qui fut élève à l’École des Beaux-Arts de Bordeaux, est un des peintres les plus importants de l’Art Déco, au même titre qu’Émile Aubry, Jean Dupas, Robert Poughéon, Louis Billotey, Alfred Courmes ou Jean Despujols. S’il est proche de ces artistes (Dupas, Despujols et Poughéon étaient Bordelais comme lui), il lui arrive également de flirter avec le Surréalisme, notamment avec Giorgio de Chirico, preuve supplémentaire s’il en fallait que les mouvements picturaux ne sont pas étanches. Décorateur de théâtre, il exposa pendant les années 20 et 30 dans les différents salons de peinture, mais sans grand succès. Celui-ci lui vint de manière posthume, à la suite de la réapparition de son atelier dans les années 70.

Le tableau était présenté par la galerie comme une sainte en lévitation. Il nous semble - et c’est également la conclusion du musée - que plutôt qu’une sainte, il s’agit ici tout simplement de la Vierge, avec son manteau bleu, qui est d’ailleurs chez elle dans la cathédrale de Paris. Quoi qu’il en soit, cette image ne renvoie à peu près à aucune iconographie connue. Il ne s’agit pas ici d’une Assomption ou d’un ravissement d’une sainte vers les Cieux. Nul angelot pour accompagner l’ascension de la Vierge qui semble statique, comme une apparition à des fidèles qu’on ne voit pas, et qui est sans doute davantage le spectateur du tableau.


2. Raphaël Delorme (1885-1962)
Les Styles, 1927
Huile sur toile - 114,5 x 162,5 cm
Collection particulière
Photo : Galerie Vincent Lécuyer
Voir l´image dans sa page

Remarquons que l’artiste a représenté au moins à une autre reprise Notre-Dame de Paris, mais vue de l’extérieur cette fois, dans un tableau (ill. 2) qui se trouvait récemment sur le marché de l’art (galerie Lécuyer). [Nous avons laissé cette conclusion, même si le tableau ne représente finalement pas Notre-Dame de Paris.]

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.