Un tableau de Salomon de Bray acquis par le Frans Hals Museum

Salomon de Bray (1626/1627-1697)
La Reine de Saba devant le temple de Salomon à Jérusalem, 1657
Huile sur panneau - 58,4 x 102,9 cm
Haarlem, Frans Hals Museum
Photo : Sotheby’s
Voir l´image dans sa page

28/2/11 - Acquisition - Haarlem, Frans Hals Museum - Le 27 janvier 2011, chez Sotheby’s New York, le Frans Hals Museum de Haarlem a acquis, pour la somme de 194 500 dollars (avec les frais), un tableau de Salomon de Bray représentant La Reine de Saba devant le temple de Salomon à Jérusalem (ill.).

Sans doute l’élève de Pieter Lastman, installé très tôt à Haarlem, Salomon de Bray est l’un des meilleurs peintres d’histoire prérembranesque. L’un de ses chefs-d’œuvre est sans conteste la Jeune femme se peignant acquise il y a une quinzaine d’années par le Musée du Louvre.
Le tableau acquis par le Musée Frans Hals est très différent de ce que l’on connaît habituellement de l’artiste. Cette vue de l’intérieure d’un temple, où une architecture imaginaire [1] prend le pas sur la scène représentée, rappelle que celui-ci fut également architecte. Il dessina par exemple des projets pour l’Hôtel de Ville de Haarlem et publia Architectura Modena un volume de gravures d’après des bâtiments construits par Hendrick de Keyser. On ne connaît qu’un seul autre tableau comparable [2], Vue d’un temple (localisation actuelle inconnue).

L’histoire passe ainsi au second plan et semble anecdotique, les personnages apparaissant presque comme des marionnettes dans ce décor particulièrement imposant. On devine que la reine de Saba est agenouillée tandis que Salomon, à sa droite, est debout en costume rouge. Au fond, dans le temple, officie le grand prêtre.
Si le musée haarlemois conserve de nombreux Jan de Bray, fils de Salomon, il ne possédait jusqu’ici qu’un seul tableau du dernier, Léda montrant Hélène à Tyndare.

English version

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.