Une médaille de Jean Warin pour le Cabinet des Médailles

21/1/19 - Acquisition - Paris, Bibliothèque nationale de France - Certaines préemptions nous échappent, mais la pérennité des acquisitions rend possible d’en parler de nombreux mois après qu’elles aient eu lieu. C’est ainsi que nous avons appris l’achat chez Christie’s Paris par le Cabinet des Médailles (département des monnaies, médailles et antiques de la Bibliothèque nationale) d’une médaille de Louis XIV accompagnée de sa chaine, le 13 juin 2017, par l’annonce d’une conférence à ce sujet qui aura lieu le 29 janvier prochain à l’auditorium de la galerie Colbert de l’INHA.


1. Jean Warin (1607-1672)
Médaille avec le buste et la devise de Louis XIV, 1672
Or - D. 5,6 cm
Paris, Bibliothèque nationale de France
Photo : Christie’s
Voir l´image dans sa page

D’après les informations aimablement transmises par Inès Villela-Petit, une médaille de ce type conservée avec sa chaine d’origine (ill. 2) est rare. Celle-ci, due à Jean Warin et datée de l’année de sa mort, porte au droit le buste de Louis XIV et au revers sa devise, Nec pluribus impar, dont la traduction exacte reste complexe à déterminer.
Principalement médailleur, Warin (ou Varin) fut aussi sculpteur et l’auteur de plusieurs représentations de Louis XIV. Une statue en pied et un buste sont notamment conservés au château de Versailles.


2. Chaîne de la médaille de Jean Warin
Paris, Bibliothèque nationale de France
Photo : Christie’s
Voir l´image dans sa page

La médaille acquise par la BnF est un présent royal offert à un seigneur d’Alsace, Jean-Théobald de Reinach-Hirtzbach (1625-1678). Comme le dit le texte présentant la conférence à venir : « arborer le portrait du roi comme une marque de distinction personnelle contribuait à imprimer l’image du souverain sur un territoire nouvellement français ». Il s’agit donc à la fois d’un acte de diplomatie, mais aussi du signe d’un souverain envers son vassal.

Vos commentaires

Afin de pouvoir débattre des article et lire les contributions des autres abonnés, vous devez vous abonner à La Tribune de l’Art. Les avantages et les conditions de cet abonnement, qui vous permettra par ailleurs de soutenir La Tribune de l’Art, sont décrits sur la page d’abonnement.

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous.